Russie : Navalny visé par de nouvelles accusations d'« extrémisme »

·1 min de lecture
Navalny et ses alliés sont accusés d'avoir dirigé une organisation extrémiste qui, de 2014 à 2021, portait le message d'un « changement de pouvoir par la violence ».
Navalny et ses alliés sont accusés d'avoir dirigé une organisation extrémiste qui, de 2014 à 2021, portait le message d'un « changement de pouvoir par la violence ».

L?opposant russe emprisonné Alexeï Navalny et plusieurs de ses proches collaborateurs sont visés par de nouvelles accusations d'« extrémisme » passibles de lourdes peines de prison, ont annoncé les enquêteurs ce mardi 28 septembre, après des mois de répression de son mouvement politique.

À LIRE AUSSIRussie : ces opposants qui choisissent l?exil

Selon un communiqué du comité d?enquête chargé des principales investigations criminelles en Russie, l?opposant au Kremlin et ses alliés sont accusés d?avoir « créé et dirigé une organisation extrémiste » qui, de 2014 à 2021, portait notamment le message d?un « changement de pouvoir par la violence ». Les organisations d?Alexeï Navalny avaient déjà été bannies pour extrémisme en juin dernier, alors qu?approchaient les législatives du 19 septembre 2021.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles