Russie : le mystérieux cercle des os de mammouths disparus

Un cercle de 12,5 m de diamètre, composé de crânes massifs et de gros os blancs prélevés sur plus de 60 mammouths laineux (Mammuthus primigenius)… C’est le véritable ossuaire, constitué d’un empilement de côtes, mâchoires, vertèbres, défenses et autres omoplates que des chercheurs de l’université d’Exeter (Grande-Bretagne) viennent de mettre au jour sur les rives du Don, à 70 km au sud de Voronej (Russie). Leur étude est détaillée dans  Elle stipule que cette vaste structure, datée de 25.000 ans, est contemporaine des groupes de chasseurs-cueilleurs qui évoluaient dans la steppe au cours du maximum glaciaire, la période qui caractérise la fin du Pléistocène.

Cette accumulation –sur laquelle les archéologues ont avancé comme sur des oeufs tant ils craignaient d’en déplacer, briser ou abîmer les os– a été dégagée à une vingtaine de mètres d’un musée où deux « huttes » en os ont été découvertes dans les années 1950. Ces dernières sont beaucoup plus petites que celle qui vient d’être retrouvée, longtemps passée inaperçue en raison de la présence d’un petit bois de bouleaux qui y avait pris racine. Cette architecture se trouve en effet en bordure du célèbre site de Kostenki (« petit os », en russe), un gisement préhistorique renommé pour ses habitats en os de mammouths, ainsi que pour ses Vénus, des statuettes féminines taillées dans l’ivoire des défenses de ces proboscidés disparus.

 Cet amas de fossiles de Kostenki 11 était autrefois une structure géante faite d'ossements de mammouths de la période glaciaire. ©Alexander Pryor

« Kostenki 11 », le nouveau site, a de ce fait rejoint l’ensemble des constructions de la grande « steppe des mammouths » où ces herbivores vivaient en masse au paléolithique supérieur. 70 de ces structures ont été dénombrées dans toute l’Europe de l'Est notamment à Mezhyrich, dans le bassin de la Dniepr, en Ukraine, ainsi qu’en Moravie, en République Tchèque et dans le sud de la [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi