La Russie a mis au point une technologie pour surveiller les jeunes, “énormes risques pour la liberté des personnes” !

·1 min de lecture

Les Russes sont sous surveillance. Face à la multiplication d'incidents violents, Moscou a mis au point une technologie permettant de surveiller les réseaux sociaux et de repérer les comportements "destructeurs" au sein de la jeunesse. Cette annonce intervient notamment après une fusillade ayant fait six morts en septembre à l'université d'Etat de Perm, dans l'Oural. Les défenseurs des droits s'inquiètent pour leur part du fait que cette technologie puisse être utilisée pour faire taire les voix critiques du pouvoir.

Selon l'agence gouvernementale chargée de la jeunesse, Rosmolodioj, une ONG créée en 2018 à l'initiative du président Vladimir Poutine, le Centre pour l'étude et l'observation des réseaux de la jeunesse, a conçu un logiciel permettant de "rapidement repérer la diffusion de sous-cultures destructrices parmi les jeunes". "Le système sera utilisé pour surveiller la partie librement consultable du segment russe des réseaux sociaux populaires", a expliqué Rosmolodioj dans un communiqué transmis à l'AFP.

>> A lire aussi - Vladimir Poutine prêt à dialoguer avec Elon Musk

Un autre système baptisé "Angel.Destruktiv" et mis au point par la même ONG permet également de surveiller les télécommunications et l'internet en général, selon la même source. Ce second logiciel alerte les autorités sur les informations conduisant les "enfants et les jeunes à prendre des décisions qui mettent leur vie en danger", ainsi que les "signes d'états déviants" particulièrement destructeurs. Selon (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : l'agence européenne des médicaments donne son feu vert à une troisième dose du vaccin Pfizer
Arbitrage du Crédit Lyonnais : la décision reportée après la mort de Bernard Tapie
Maison à Saint-Trop’, La Provence… les héritiers de Bernard Tapie accepteront-ils la succession ?
Les États-Unis durcissent le ton avec la Chine sur la question du commerce
La Russie teste un nouveau missile et inquiète les États-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles