La Russie menace de frapper des cibles britanniques en Ukraine «et au-delà»

La Russie a menacé ce lundi 6 mai de frapper des installations et des équipements militaires britanniques en Ukraine « et au-delà » si Kiev frappait en territoire russe avec des armes fournies par Londres.

Dans un communiqué, la diplomatie russe indique que l'ambassadeur britannique Nigel Casey a été convoqué après des déclarations du ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, « sur le droit de l'Ukraine à frapper le territoire de la Russie à l'aide d'armes britanniques ».

« Nigel Casey a été prévenu que n'importe quelle installation militaire ou équipement britannique en Ukraine et au-delà de ses frontières pourraient être pris pour cible en riposte à des frappes ukrainiennes avec des armements britanniques sur le territoire russe », a indiqué le ministère russe dans ce communiqué.

Selon la diplomatie russe, les propos de David Cameron « contredisent directement les assurances données par la partie britannique lors du transfert de missiles longue portée à l'Ukraine », selon lesquelles ils ne seraient pas utilisés contre le « territoire russe ».

Nigel Casey a été « invité à réfléchir aux conséquences catastrophiques des mesures hostiles prises par Londres » et à désavouer les déclarations de David Cameron, a ajouté la diplomatie russe dans ce communiqué.

« Frapper en Russie puisque la Russie frappe en Ukraine »


Lire la suite sur RFI