La Russie « menace la plus directe » pour l’ordre mondial ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ursula von der Leyen (à droite), serrant la main du Premier ministre japonais Fumio Kishida, avec Charles Michel (à gauche), le 12 mai 2022.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ursula von der Leyen a alerté sur la menace que représente la Russie pour le monde entier et a qualifié la guerre en Ukraine de « barbare ».

Une déclaration pas du tout rassurante… La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, en déplacement à Tokyo avec le président du Conseil européen Charles Michel, a déclaré que la Russie était la « menace la plus directe » pour l'ordre international en raison de son invasion de l'Ukraine. Selon elle, la Russie « est aujourd'hui la menace la plus directe pour l'ordre mondial avec la guerre barbare contre l'Ukraine, et son pacte inquiétant avec la Chine », a-t-elle ajouté après sa rencontre avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida.

Charles Michel et Ursula von der Leyen étaient jeudi 12 mai à Tokyo pour un cycle annuel de discussions Japon-UE, intervenant cette fois-ci en plein conflit russo-ukrainien et dans un contexte d'inquiétudes croissantes en Asie quant aux ambitions militaires de la Chine.

Les liens de l'Europe avec le Japon se resserrent

« L'invasion de l'Ukraine par la Russie ne concerne pas seulement l'Europe, mais elle ébranle le cœur de l'ordre international, y compris l'Asie. Cela ne doit pas être toléré », a déclaré Fumio Kishida, dont le gouvernement s'est associé aux sanctions occidentales contre Moscou, notamment financières et énergétiques. La position de plus en plus musclée de Pékin en Asie était également à l'ordre du jour, l'Union européenne cherchant à jouer un rôle plus important face à Pékin.

À LIRE AUSSIComment améliorer l'Europe à plusieurs vitesses

« Notre coopération en Ukraine est essentielle en Europe, mai [...] Lire la suite

VIDÉO - "Il y a des éléments d'inquiétude" autour d'une éventuelle attaque de la Moldavie par la Russie, selon le Quai d'Orsay

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles