La Russie mène un de ses plus gros exercices militaires depuis la fin de l'URSS

·1 min de lecture

À quelques jours de la rencontre entre Joe Biden et Vladimir Poutine, qui aura lieu à Genève ce mercredi 16 juin, la Russie n’a pas hésité à montrer sa puissance navale dans l’océan Pacifique. Le Daily Mail rapporte que Moscou a mené, le 13 juin dernier, le plus grand exercice militaire depuis la chute du régime soviétique. Une vingtaine de navires de guerre, de sous-marins et plusieurs dizaines d’avions de chasse ont pris part à cette simulation de combat. La marine russe s’est entraînée à traquer les submersibles américains dans le plus grand océan du monde.

“Lors de cet exercice nous avons testé l’efficacité de plusieurs technologies militaires dont la version modernisée du canon AK-630 et l’artillerie navale A-190”, a détaillé le ministère russe de la Défense. Le canon AK-630 est une arme de défense principalement utilisée contre les missiles ou les mines ennemis mais peut aussi détruire d’autres cibles plus imposantes comme des hélicoptères, des avions et même d’autres vaisseaux hostiles. Cet engin est capable d’embarquer 2.000 munitions et tirer 10.000 coups par minute. Il est aussi équipé de 8 missiles pour ravager des cibles volantes.

>> À lire aussi - La Russie devient la spécialiste mondiale des tactiques anti-drones

Ce n’est pas la première fois que la Russie mène des exercices militaires importants dans l’océan Pacifique. En février 2020, la marine russe avait conduit des exercices militaires de grande ampleur dans la mer de Béring, très près des côtes de l’Alaska. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Hécatombe pour l'emploi" en vue en Italie après la fin de l’interdiction des licenciements ?
Vin et spiritueux : la France salue l’accord UE - Etats-Unis sur les taxes punitives
La Chine augmente encore son arsenal nucléaire en vue d'un conflit avec Taïwan
Des vendeurs d'un fast-food arrêtés après avoir refusé de donner gratuitement des burgers à des policiers
Pétrole, gaz, charbon : la part des énergies fossiles aussi élevée qu'il y a dix ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles