Publicité

Russie: l'opposant nationaliste Igor Guirkine condamné à quatre ans de prison

C’est une première. La justice russe vient de condamner un ardent nationaliste et un vétéran des combats en Ukraine, Igor Guirkine, ex-commandant des séparatistes pro russes pilotés par Moscou, déjà condamné par contumace par les Pays-Bas pour la destruction du MH17 qui volait au-dessus de l’Ukraine.

De notre correspondante à Moscou,

Le procès s’est tenu à huis clos, le contenu des poursuites pour « extrémisme » est resté secret. Mais tout le monde sait dans le pays pourquoi cet ancien colonel du FSB, figure des milices russes dans le Donbass, va passer du temps derrière les barreaux.

Cet ex-commandant qui juge Vladimir Poutine « trop gentil » dans sa conduite de la guerre en Ukraine, était devenu l’une des figures des blogueurs ultra-nationalistes les plus suivies, mais contrairement à la plupart d’entre eux qui critiquaient au maximum des généraux, il était allé jusqu’à franchir une ligne rouge absolue en Russie : s’en prendre au chef de l’État, même sans le nommer.

Dans une de ses derniers billets, Igor Guirkine écrivait ainsi qu’« un minable » dirigeait la Russie, que le pays ne supporterait pas « six années de plus de ce lâche au pouvoir ».


Lire la suite sur RFI