En Russie, l'opposant Alexeï Navalny emprisonné plusieurs années

Alexeï Navalny a été condamné, mardi 2 février, à Moscou (Russie) à trois ans et demi d’emprisonnement. La juge a estimé que l’opposant de Vladimir Poutine avait violé son contrôle judiciaire. De fait, elle a ordonné qu’il exécute sa peine avec sursis datant de 2014. Son avocate va faire appel et informer le Conseil européen. Les dirigeants de l’UE appellent unanimement à la libération immédiate de Navalny. Emmanuel Macron juge qu’un “désaccord politique n’est jamais un crime”. Angela Merkel évoque un “verdict loin de toute règle de droit”. Des centaines d’arrestations Les Etats-Unis appellent aussi à la libération sans condition de l’opposant et de ses centaines de partisans. Un appel à manifester en soutien à Alexeï Navalny a été lancé dès l’annonce de sa condamnation. Mardi soir, le dispositif policier est colossal à Moscou. Les policiers anti-émeutes ont effectué beaucoup d’arrestations pour éviter à tout prix tout rassemblement.