Russie: Lavrov annule sa visite en Serbie après la fermeture de l’espace aérien des pays voisins

Alors que le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, devrait se rendre en Serbie lundi 6 juin, cette visite s’avère « exceptionnellement compliquée », selon les mots de la Première ministre serbe, Ana Brnabic. Car trois pays voisins – la Bulgarie, la Macédoine du Nord et le Monténégro – ont fermé leur espace aérien au ministre russe des Affaires étrangères. Visé par des sanctions européennes depuis l’invasion de l’Ukraine, il est ainsi empêché d’atterrir à Belgrade.

Un diplomate russe cité par l’agence de presse russe Interfax tourne en dérision cette interdiction de survol, en annonçant l’annulation de la visite : « La diplomatie russe n’a pas encore appris à se téléporter. »

« Un acte hostile »

Le Kremlin a dénoncé « un acte hostile », alors que le chef de la diplomatie russe a qualifié la mesure d’« inconcevable » et « scandaleuse », lors d’une conférence de presse.

« De tels actes hostiles à l'égard de notre pays, à l’égard de leurs représentants de haut niveau, sont de nature à causer certains problèmes et peuvent conduire au fait que le calendrier de ces contacts sera décalé pour un certain temps. Mais nous sommes convaincus qu’ils ne peuvent pas empêcher notre diplomatie de poursuivre significativement son travail et ses contacts, en particulier avec des pays amis telle la Serbie. C'est pourquoi, oui, il y a un certain malaise, mais il n'est pas en mesure de changer la poursuite de notre diplomatie », a déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles