Russie : ce que l’on sait de l’attaque meurtrière dans une salle de concert de Moscou

Des assaillants ont ouvert le feu, vendredi, dans une salle de concert située en banlieue de Moscou, le Crocus City Hall, faisant au moins 133 morts. Le groupe État islamique a revendiqué la fusillade mais Vladimir Poutine a affirmé que "tous les quatre auteurs" de l'attaque avaient été arrêtés alors qu'ils "se dirigeaient vers l'Ukraine". De son côté, Kiev continue de nier toute implication.

Au moins 133 personnes ont été tuées dans une attaque armée menée vendredi 22 mars et suivie d'un énorme incendie dans une salle de concert située en banlieue de Moscou. Voici ce que l'on sait de cette attaque revendiquée par l'organisation État islamique.

L'assaut, dont les médias russes ont commencé à faire état vers 20 h 15 à Moscou (17 h 15 GMT), a été mené par plusieurs individus armés au Crocus City Hall, une salle de concert située à Krasnogorsk, à la sortie nord-ouest de la capitale russe.

"Armes automatiques" et "liquide inflammable"

Les auteurs auraient utilisé des "armes automatiques" et incendié le bâtiment à l'aide d'un "liquide inflammable", a déclaré le Comité d'enquête samedi.

Les services de secours, cités par l'agence Interfax, ont indiqué que les assaillants avaient "ouvert le feu sur les agents de sécurité à l'entrée de la salle de concert", avant de "commencer à tirer sur le public".

Selon le ministère des Situations d'urgence, une centaine de personnes restaient hospitalisées samedi.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Attaque de Moscou : Zelensky accuse Poutine de vouloir "rejeter la faute" sur l'Ukraine
Le groupe État islamique revendique l'attaque meurtrière dans une salle de concert de Moscou