Russie : des législatives sans opposition

·1 min de lecture

Des législatives sans opposition. Après 8 mois de répression des mouvements anti-Kremlin, les électeurs russes n'auront guère le choix. Russie unie, le parti de Vladimir Poutine devrait garder sa majorité au Parlement.

Pour doper la participation, des affiches encouragent les électeurs au vote électronique. En prime, une loterie pour gagner un logement ou un véhicule.

Sur le fond par contre, la campagne pour les 450 sièges de députés est presque inexistante si ce n'est des pancartes partisanes de-ci de-là, et quelques débats télévisés tardifs.

Pas de quoi nourrir l'enthousiasme pour ce scrutin qui se déroule de vendredi à dimanche.

"Il est évident que les élections à venir sont une imposture et je suis assez surpris de la vigueur et de l'intransigeance avec lesquelles les autorités traitent l'opposition cette fois-ci. L'absence de choix réel est assez déprimante" explique Anton.

"Nous n'avons malheureusement pas le choix, nous le savons tous, nous le voyons tous... que rajouter de plus ? Il est difficile de voir ces élections d'une manière positive, ce n'est qu'une farce" estime Grigory.

Pour Andrey, retraité : "J__e voterai pour Russie unie et pour Poutine parce qu'il a rendu la Crimée à la Russie".

La formation devrait aussi s'imposer dans la plupart des scrutins locaux et régionaux qui se déroulent au même moment.

Pourtant, Russie unie est impopulaire, avec 28% d'opinions favorables. En cause : de multiples scandales de corruption et un train de vie qui tranche avec la chute des revenus réels des Russes qui s'est aggravée avec la pandémie.

Le président Poutine, toujours populaire lui, s'est donc engagé dans la campagne.

Au congrès de Russie unie fin août, il a annoncé une aide financière pour 44 millions de retraités, policiers et militaires, des catégories au cœur de son électorat.

Pour l'opposition, ces législatives scrutin seront marquées par des fraudes. Les observateurs internationaux de l'OSCE n'ont pas été autorisés à venir en nombre et il n'y aura plus de webcams dans les bureaux de vote pour filmer le processus électoral. Et de nombreux médias et ONG indépendantes ont été classés "agents de l'étranger", label infamant compliquant leur fonctionnement et financement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles