Russie : le Kremlin dénonce « la rhétorique très agressive » de Biden

Source AFP
·1 min de lecture
Joe Biden a adopté un ton plus ferme que son prédécesseur vis-à-vis de la Russie. 
Joe Biden a adopté un ton plus ferme que son prédécesseur vis-à-vis de la Russie.

Le Kremlin a dénoncé vendredi les propos « très agressifs » du nouveau président américain Joe Biden, au lendemain d'un discours combatif à l'égard de la Russie et appelant à la libération de l'opposant Alexeï Navalny. « C'est une rhétorique très agressive et pas constructive, nous le regrettons », a déclaré lors d'un point de presse téléphonique Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe.

Il a cependant dit espérer qu'il reste « une base pour de la coopération, malgré l'énorme quantité de différends et de différences sur des sujets clés ».

Un ton plus ferme avec la Russie

Dans des propos jeudi au département d'État, le président Biden a adopté un ton beaucoup plus ferme à l'égard de la Russie que son prédécesseur Donald Trump. Il a notamment dit avoir signifié à Vladimir Poutine que « le temps où les États-Unis se soumettaient face aux actes agressifs de la Russie (était) révolu » et que son administration allait lutter contre « la volonté de la Russie d'affaiblir (leur) démocratie ».

À LIRE AUSSINavalny, le dernier des opposants à Poutine

Joe Biden n'a pas annoncé de mesures concrètes visant Moscou, mais a multiplié les mises en garde, citant notamment le cas de l'empoisonnement et de l'emprisonnement de l'opposant Navalny.