Russie: la justice requiert 24 ans de prison contre un journaliste accusé de «haute trahison»

Le Parquet russe a requis mardi 30 août 24 ans d'emprisonnement contre le journaliste d'investigation Ivan Safronov, spécialiste des questions militaires, accusé de haute trahison. Incarcéré depuis 2020, son affaire avait été dénoncée par des confrères comme une vengeance pour ses articles évoquant des ratés embarrassants dans l’armée russe.

« Le représentant du ministère public a demandé de reconnaître Safronov coupable de haute trahison et de lui infliger une peine de 24 ans de prison dans une colonie pénitentiaire à régime sévère », a indiqué le tribunal municipal de Moscou, cité par l'agence d'État TASS, après une audience à huis clos.

Expert reconnu des questions de Défense, Ivan Safronov, 32 ans, avait été arrêté en juillet 2020, dans un contexte de pressions croissantes contre la presse indépendante.

Son affaire a été dénoncée par ses anciens collègues comme une vengeance pour ses articles évoquant des ratés ou des incidents embarrassants dans l'armée russe.

Depuis avril, il est jugé à huis clos, car il s'agit d'un procès pour espionnage et trahison. À l'ouverture du procès, il avait clamé son innocence et dénoncé le « cynisme extrême » de la justice.

Selon les documents du dossier, Ivan Safronov aurait trahi son pays avec au moins un interlocuteur pour 248 dollars, très exactement.

(Avec AFP & Reuters)


Lire la suite sur RFI