Publicité

En Russie, des journalistes interpellés lors d'une manifestation de femmes de soldats

Au moins une vingtaine de journalistes, dont plusieurs employés de médias étrangers, ont été arrêtés par la police samedi lors d'une manifestation de femmes de soldats à Moscou. Ces femmes demandent le retour en Russie des soldats mobilisés en Ukraine.

La police russe a interpellé au moins une vingtaine de journalistes, samedi 3 février, lors d'un rassemblement organisé à Moscou près du Kremlin, par des femmes de soldats combattant en Ukraine, qui demandent le retour de leurs maris du front.

Un vidéaste de l'AFP interpellé pendant cette manifestation a indiqué qu'environ 20 à 25 journalistes, uniquement des hommes, se sont retrouvés avec lui dans un fourgon cellulaire. Ils ont été conduits dans un commissariat pour des relevés d'identité.

Parmi les interpellés se retrouvent plusieurs employés de médias étrangers : l'agence de presse américaine AP, le média néerlandais NOS, le magazine allemand Spiegel et un reporter indépendant français.

À lire aussiDeux humanitaires français tués en Ukraine, un "acte lâche et indigne" selon Emmanuel Macron

Avant ces interpellations, selon le vidéaste de l'AFP, entre 40 et 50 femmes de mobilisés avaient déposé des fleurs sur la tombe du soldat inconnu sous les murs du Kremlin, tout près de la place Rouge.

Selon Vladimir Poutine, 244 000 mobilisés combattent actuellement en Ukraine sur une force totale de 617 000 hommes.

Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
La CIJ se déclare en grande partie compétente pour juger une affaire sur l'invasion de l'Ukraine
Deux humanitaires français tués en Ukraine, un "acte lâche et indigne" selon Emmanuel Macron
Guerre en Ukraine : Moscou et Kiev échangent des centaines de prisonniers de guerre

VIDÉO - Russie : plus de 500 000 emplois créés dans le secteur de la défense ces derniers mois