Russie: le fonds anti-corruption d'Alexeï Navalny officiellement fermé

·1 min de lecture

Clap de fin officiel pour le mouvement fondé par l’opposant russe en prison : son Fonds anti-corruption (FBK) a été liquidé ce mercredi 1er septembre. La fondation d'Alexeï Navalny a été labellisée « agent de l’étranger » et « organisation extrémiste », et interdit. Désormais, elle n’existe plus en tant qu'entité légale.

Avec notre correspondante à Moscou, Anissa El Jabri

Dix ans d’existence qui s’achèvent par une annonce brève et administrative sur le site internet du service fédéral russe des impôts. Le Fonds anti-corruption qui avait été la rampe de lancement de la carrière politique d’Alexeï Navalny n’existait en réalité déjà plus.

Des l'annonce de l'ouverture d’une procédure judiciaire en avril dernier, les 37 antennes de l’organisation avaient interrompu leurs activités. Bureaux fermés, militants quasi injoignables, une plongée dans le silence.

À lire également : La Russie bloque les sites des organisations et proches de Navalny

Hospitalisée de force

Ceux qui aujourd'hui tentent encore de garder une activité publique paient un prix élevé : perquisitions et convocations musclées à la police. C’était encore le cas ce mercredi pour la médecin personnelle d'Alexeï Navalny. Anastasia Vasilyeva est déjà assignée à domicile entre 22h et 7h du matin, officiellement pour ne pas avoir respecté les règles de distanciation sociale en période de Covid-19.

À Mourmansk, au bord de l’océan Arctique, la militante en vue Violetta Grudina a été hospitalisée de force, dernière étape en date après une série d’intimidations. Elle ne pourra pas se présenter aux élections locales de septembre prochain.

À lire aussi : Russie: la justice condamne Lioubov Sobol, une proche d’Alexeï Navalny

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles