La Russie envoie un module scientifique vers l'ISS, dont le lancement était prévu en 2007

·1 min de lecture

Nauka est d'abord un module laboratoire mais il fournira également "des volumes supplémentaires pour les postes de travail et le stockage du fret, des emplacements pour les équipements de régénération de l'eau et de l'oxygène", a précisé l'agence spatiale Roscosmos.

Une fusée Proton-M emportant vers la Station spatiale internationale (ISS) le nouveau module scientifique russe Nauka a décollé le 21 juillet 2021du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, a annoncé l'agence spatiale Roscosmos.

Un voyage de huit jours

Les images publiées par l'agence spatiale russe montrent la fusée décollant à 14h58 GMT (16h58 heure française) pour mettre en orbite le premier module russe à être assemblé à l'ISS depuis 11 ans. Le voyage vers la station orbitale durera huit jours : Nauka ("Science" en russe) devrait s'amarrer le 29 juillet au module principal, selon Roscosmos. Si le voyage se passe bien, Nauka remplacera après vingt ans de service le module Pirs, qui devrait se détacher de l'ISS le 23 juillet et se consumer dans l'atmosphère terrestre au-dessus de l'océan Pacifique.

Un lancement initialement prévu en 2007

Nauka est d'abord un module laboratoire mais il fournira également "des volumes supplémentaires pour les postes de travail et le stockage du fret, des emplacements pour les équipements de régénération de l'eau et de l'oxygène", a précisé Roscosmos. Il permettra également "d'améliorer les conditions de séjour des cosmonautes, en fournissant un WC supplémentaire et un troisième lieu de couchage pour la partie russe de l'ISS". L'assemblage de Nauka, d'un poids total de 20 tonnes, a commencé dans les années 1990 mais son lancement, initialement prévu pour 2007, a été constamment retardé.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles