La Russie envoie 300 instructeurs militaires de plus en Centrafrique

·1 min de lecture
LA RUSSIE ENVOIE 300 INSTRUCTEURS MILITAIRES DE PLUS EN CENTRAFRIQUE

MOSCOU (Reuters) - Moscou a envoyé 300 instructeurs militaires supplémentaires en République centrafricaine à la demande de Bangui pour faire face à la montée de la violence attribuée aux groupes rebelles avant les élections de dimanche, a annoncé mardi le ministère russe des Affaires étrangères.

Les autorités et une source au sein de la sécurité à Bangui ont indiqué lundi que le Rwanda et la Russie avaient envoyé des troupes et du matériel en Centrafrique.

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères affirme que l'opposition et des groupes armés cherchent à déstabiliser le pays avec l'aide de forces extérieures.

Les autorités de Bangui, pour leur part, accusent l'ancien président François Bozizé, dont la Cour constitutionnelle a invalidé le 3 décembre la candidature à l'élection présidentielle, de préparer un coup d'État avec le soutien de plusieurs groupes armés. Un porte-parole de son parti Kwa na Kwa a réfuté ces accusations.

Le président Faustin-Archange Touadera, qui brigue un second mandat dimanche, est arrivé au pouvoir en 2016 à la suite du renversement de François Bozizé au printemps 2013 par les rebelles de la Séléka, formée principalement de groupes musulmans du nord du pays.

(Polina Devitt; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)