La Russie entame des manœuvres militaires communes avec la Chine dans l'Extrême-Orient russe

La Russie entame des manœuvres militaires communes avec la Chine dans l'Extrême-Orient russe

La Russie lance une série de manœuvres militaires en collaboration avec la Chine dans l'Extrême-Orient russe.

Cette démonstration de force devrait impliquer plus de 50 000 troupes, 140 avions et 60 navires de guerre. À titre de comparaison, l'armée russe compte près d'un million de soldats au total.

C'est une manière pour le pays de démontrer que même après 6 mois de guerre en Ukraine, il peut encore se permettre le luxe d'employer une partie de son armée dans des exercices.

"Sans aucun doute, le fait de mener des exercices alors que nous sommes en guerre montre que les dirigeants russes veulent prouver que tout va bien et se déroule comme prévu, développe l'analyste politique Alexander Gabuev, que le pays et les forces armées disposent des ressources nécessaires pour gérer à la fois l'"opération militaire spéciale" et des exercices avec un contingent assez important."

Ces exercices sont aussi un symbole du rapprochement stratégique entre Pékin et Moscou, en opposition avec les États-Unis. La Chine avait notamment refusé de condamner son voisin pour l'invasion de l'Ukraine, tout comme la Russie avait soutenu Pékin au moment des récentes tensions autour de Taïwan.

Les manœuvres militaires sont menées en collaboration avec la Chine, mais aussi d'anciennes nations soviétiques comme le Bélarus ou l'Azerbaïdjan, ainsi que plusieurs pays asiatiques comme l'Inde, ou le Laos. Sur la terre et sur la mer, les entrainements de "Vostok 2022" se tiendront du 1er au 9 septembre.