Russie. Des dizaines de milliers de personnes manifestent à l’appel de Navalny, ​2 500 arrestations

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi en Russie à l’appel de l’opposant emprisonné, pour exiger sa libération. Des heurts ont éclaté dans plusieurs grandes villes, en particulier à Moscou, et 2 500 participants ont été arrêtés.

C’est “l’une des plus grandes vagues de protestation nationale que le pays ait connues ces dernières années”, écrit The Moscow Times. Répondant à l’appel d’Alexeï Navalny, des dizaines de milliers de Russes ont manifesté, samedi 23 janvier, pour demander la libération de l’opposant, emprisonné
depuis son retour en Russie le 17 janvier, ou dénoncer la corruption.

Des rassemblements, pour la plupart non autorisés, ont eu lieu dans “plus de 100 villes” etles 11 fuseaux horaires” que compte la Russie, malgré des températures extrêmes (- 50 °C à Iakoutsk, en Sibérie), le Covid-19, une importante présence policière et “la menace évidente d’une répression gouvernementale”, explique le journal. Des villes de province comme Novossibirsk, Irkoutsk et Perm – “où l’agitation antigouvernementale est rare”, ont connu “une forte participation”. Tandis que Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg, “les centres traditionnels de protestation”, ont “attiré des foules immenses”.

“Poutine est un voleur !”, “Liberté pour Navalny !”

Le plus grand cortège s’est réuni sur la place Pouchkine, dans le centre de la capitale, dans l’après-midi. Environ 4 000 personnes étaient présentes, selon la police municipale, citée par l’agence de presse officielle russe TASS ; “20 000 personnes (…) au plus fort de la manifestation”, avance Meduza, qui suivait la mobilisation

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :