La Russie développe une torpille nucléaire géante

·1 min de lecture

Une arme capable de provoquer des tsunamis radioactifs. Non, ce n’est pas le synopsis du prochain film de Michael Bay mais une nouvelle technologie développée par la Russie. Les images satellites dévoilées par la chaîne CNN, montrent la présence de trois sous-marins russes dans l’océan Arctique. Selon le média américain, ces submersibles seraient en train de mener des essais pour perfectionner les prototypes d’une nouvelle catégorie de “super arme” : la torpille nucléaire Poséidon 2M39.

Avec les missiles hypersoniques Kinjal et Zircon, cette torpille fait partie des “six nouvelles armes stratégiques de la Russie” dont le président Vladimir Poutine a vanté les mérites lors de nombreux discours. Le Poséidon a l’apparence d’un petit sous-marin, et navigue sous l’eau à plus de 100 kilomètres par heure. Comme une sorte de drone autonome, cet engin est capable d’atteindre sa cible sans aide ou guidage humain. Ainsi, l’appareil jouit d’un rayon d’action de plus 10.000 kilomètres et peut traverser des océans à plus de 1.000 mètres de profondeur. Comme un véritable submersible, la torpille est équipée de technologies furtives pour éviter d’être détectée pendant son trajet.

>> À lire aussi - La Russie va recevoir un nouveau sous-marin lanceur de missiles nucléaires

Mais la puissance terrifiante du Poséidon ne réside pas seulement dans son électronique. En effet, la torpille embarque en son sein une ogive thermonucléaire capable d’engendrer une explosion allant de 30 à 100 mégatonnes. Une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Japon met en place des brigades ultra mobiles pour défendre ses îles revendiquées par la Chine
Allemagne : la Bavière vise 2,5 millions de doses du vaccin Spoutnik V
Pas de retour à la normale sans 90% de vaccinés selon l'Institut Pasteur
Ecole à la maison : le parquet ouvre une enquête sur les attaques
Michel-Edouard Leclerc : “Parler de rayons non-essentiels, c’est une expression ségrégationniste”