Russie : un défilé du 9 mai pas à la hauteur des attentes ?

À l'occasion du "jour de la Victoire " ce lundi 9 mai, date à laquelle la Russie célèbre la reddition de l'armée allemande face aux Alliés en 1945, le président russe Vladimir Poutine a justifié l'invasion de l'Ukraine lancée en février. Ce discours était très attendu. On imaginait une véritable déclaration de guerre, pourquoi pas un appel à la mobilisation générale, mais finalement, le défilé militaire était réduit et le discours moins offensif qu'à l'accoutumée.

"Vladimir Poutine nous a pris à contrepied"

Selon plusieurs officiels français, la première hypothèse possible, c'est qu'après avoir fait monter la pression, Vladimir Poutine a décidé de jouer la sobriété. La prise de parole du chef du Kremlin a presque créé un sentiment de déception chez plusieurs spécialistes de la Russie. Un haut gradé français décrypte : "Le discours que les Occidentaux attendaient n'a pas eu lieu, Vladimir Poutine nous a pris à contrepied."

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

La deuxième explication possible de cette parade, amputée notamment de son défilé aérien pour des raisons météorologiques, ce sont les capacités militaires de la Russie, désormais plus limitée.

L'absence du chef d'état-major des armées fait jaser

Mais, ce qui a fait le plus parler, c'est l'absence du chef d'état-major des armées russes, Valeri Guerassimov. Plusieurs théories circulent sur cette absence remarquée : Il a soit été blessé lors d'une visite de la ligne d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles