La Russie crée de nouvelles bases militaires en réplique à l'élargissement de l'Otan

La Russie annonce l'installation de nouvelles bases militaires sur son flanc ouest, alors que la Finlande et la Suède ont officiellement demandé leur adhésion à l'OTAN.

Le président russe avait auparavant annoncé que la réplique de Moscou à cet élargissement de l'Alliance atlantique serait décidée en fonction des déploiements militaires dans ces pays.

Moscou impute la hausse des tensions à l'OTAN

Sans donner de détails sur la nature et la taille de ces bases militaires, le ministre de la défense russe Sergueï Choïgou a déclaré ce vendredi :

"Nos voisins les plus proches, la Finlande et la Suède, ont demandé à rejoindre l'OTAN. Ainsi, la tension continue de croître dans la zone de responsabilité du district militaire occidental. Nous prenons des contre-mesures adéquates. Dans ces conditions, tout en améliorant activement la composition de combat des troupes, d'ici la fin de l'année, douze bases militaires et unités seront établies dans le district militaire de l'ouest".

Jeudi, Joe Biden a reçu les dirigeants finlandais et suédois à la Maison Blanche pour afficher le soutien de Washington à leur entrée dans l'OTAN.

Sans en donner les contours exacts, les États-Unis ont affirmé s'engager à assurer la sécurité des deux pays, en attendant leur adhésion.

La Russie suspend les livraisons de gaz à Helsinki

Outre la volonté d'Helsinki d'entrer dans l'Otan, la question du gaz suscite des tensions avec Moscou. La Finlande ayant refusé de payer le géant Gazprom en roubles, la livraison du gaz naturel russe sera suspendue à compter de samedi matin, a annoncé le groupe énergétique public finlandais Gasum.

"Nous avons cependant veillé soigneusement à nous préparer à cette situation", a indiqué le directeur général de Gasum, Mika Wiljanen, dans un communiqué, regrettant toutefois la suspension de cette "livraison contractuelle."

"Il n'y aura pas de coupures dans le réseau de distribution de gaz", a-t-il assuré.

La Finlande redoutait depuis quelques jours une coupure du gaz en provenance de Russie. Celle-ci interviendra à partir de 07H00 (04H00 GMT), selon Gasum.

En avril, Gazprom avait réclamé que tous les futurs paiements pour ses livraisons de gaz à l'export soient réglés en roubles plutôt qu'en euros, mais Gasum avait rejeté cette exigence et le groupe avait annoncé mardi qu'il demandait un arbitrage en justice.

Si le gaz ne représente que 8% de l'énergie consommée en Finlande, celui utilisé par le pays nordique provient pour l'essentiel de Russie. L'annonce intervient quelques jours après la suspension des exportations russes d'électricité vers la Finlande, du fait de problèmes d'impayés.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles