La Russie condamne Google à une amende record de 87 millions d'euros

·1 min de lecture
© Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

 

La Russie a condamné Google à une amende record de 87 millions d'euros pour n'avoir pas supprimé des contenus "interdits", signe de la pression croissante dans le pays contre les géants du numérique. Ces dernières années, les autorités russes ne cessent de renforcer leur contrôle d'internet, dernier espace où les voix critiques du Kremlin peuvent s'exprimer encore avec une relative liberté. 

Elles sanctionnent régulièrement les grandes entreprises numériques, surtout étrangères, accusées de ne pas effacer des contenus faisant l'apologie de drogues, du suicide et liés à l'opposition. L'amende de 7,2 milliards de roubles (87 millions d'euros au taux actuel) dont a écopé Google est toutefois inédite par son montant.  

 

>> A LIRE AUSSI - La France a failli acheter le logiciel espion israélien Pegasus

Facebook bientôt sanctionné ?

Dans un communiqué sur Telegram, le service de presse des tribunaux de Moscou a indiqué que le géant californien avait été reconnu coupable de "récidive", car il n'a pas supprimé de ses plateformes des contenus jugés illégaux. Le tribunal n'a pas précisé, toutefois, de quel contenu il s'agissait. "Nous allons étudier les documents de la cour et déciderons ensuite des mesures à adopter", a affirmé le service de presse de Google, sans plus de commentaires. 

Cette amende pourrait être suivie d'une autre dans la journée contre Meta (maison mère de Facebook), autre poids lourd du numérique, jugé par le même tribunal de Moscou. En octobre dernier, le gen...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles