La Russie célèbre les 60 ans du premier vol spatial de Youri Gagarine : retour sur son influence décisive sur le cinéma de science-fiction

Jacky Bornet
·1 min de lecture

Après la fantaisie féérique de Méliès en 1902, Le Voyage dans la Lune, puis La Femme sur la Lune de Fritz Lang en 1929, Hollywood s’emparait de la science-fiction (SF) au cinéma. Un film ouvrait la vogue du genre, Destination Lune !, d’Irwing Pichel. Onze ans plus tard, le 13 avril 1961, Youri Gagarine (1934-68), le premier homme dans l’espace, bouleversait la donne. Historique, scientifique, politique, c’est tout le cinéma de science-fiction, alors très naïf, qui se trouvait rattrapé par le réel, l’obligeant à se réinventer.

Fierté russe

La Russie célébrait lundi 12 avril avec émotion les 60 ans du premier vol dans l'espace réalisé par Youri Gagarine en 1961. Il est resté un héros national et le symbole de la domination soviétique dans la conquête spatiale. Source de fierté immense en Russie, le vol de Gagarine est commémoré à un moment où l'industrie spatiale russe enchaîne les difficultés. Si le pays reste une grande puissance spatiale, il peine à se réinventer depuis la disparition de l'URSS.

Le président Vladimir Poutine s’est déplacé à Engels, 700 kilomètres au sud-est de Moscou, sur le site de l'atterrissage du cosmonaute où un mémorial a été édifié en l'honneur de ce vol historique. Le 12 avril 1961 à 09H07, heure de Moscou, c'est par une phrase enjouée restée dans les mémoires que Youri Gagarine avait commencé sa mission. "C'est parti !", lançait-il avant de décoller à bord d'un vaisseau Vostok depuis le cosmodrome alors ultra-secret de Baïkonour, dans la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi