Russie: le bilan de l'attaque contre une salle de concert près de Moscou s’alourdit

Le bilan de l'attaque contre une salle de concert de la banlieue de Moscou vendredi 22 mars, revendiquée par le groupe jihadiste État islamique (EI), s'est encore alourdi, a annoncé ce samedi 23 mars le Comité d'enquêtes. Dans un communiqué, les enquêteurs ont expliqué avoir trouvé « d'autres corps en déblayant les décombres », portant le bilan « à 133 morts ». « Les opérations de recherches se poursuivent », ont-ils précisé. Les recherches dans les décombres du lieu de l'attaque de Moscou prendront « plusieurs jours », a prévenu le gouverneur.

De notre correspondante à Moscou,

L’ambiance dans la capitale russe est lourde : la place rouge est bouclée par un dispositif de plusieurs barrières et un dispositif policier, les forces de sécurité patrouillent partout : dans le métro, les gares, les aéroports. La circulation dans cette ville vibrante qu’est Moscou est par ailleurs particulièrement mince sous les premières pluies de printemps. Les panneaux lumineux aux feux ont remplacé les publicités par, en signe de deuil, la photo d’une bougie allumée et ces mots : « nous pleurons » avec la date 23 mars 2024.

Tous les cours à l’université et dans les écoles sont suspendus, tous les rassemblements aussi. La liste des compétitions sportives annulées à Moscou et dans nombre de grandes villes russes donne le vertige.

Football, tournois de hockey, de volley ou d’escrime, ski alpin à Arkangelsk dans le nord du pays, pas très loin de la Finlande, jusqu’à Tyumen en Sibérie, on annule les rendez-vous.

Il y a deux semaines, l’ambassade des États-Unis à Moscou avait en effet mis en garde contre le risque d’une attaque extrémiste dans la capitale russe et avait appelé à éviter tout rassemblement.


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
À la Une: l'EI revendique une attaque meurtrière à Moscou