Russie: une attaque de drones ukrainiens touche un site industriel au Tatarstan

L'Ukraine mène régulièrement des attaques de drones ou des sabotages contre des usines, des voies ferrées ou des raffineries en territoire russe. Elle revendique rarement, en revanche, de cibler des infrastructures aussi éloignées de la frontière. L’attaque de drones a visé le Tatarstan, et a fait treize blessés, selon les autorités de cette république russe située à plus de 1 000 kilomètres de l'Ukraine.

Avec notre correspondante à Moscou, Anissa El Jabri

Comme toujours, la communication officielle russe a un objectif : montrer que ces attaques ukrainiennes sont sans conséquences majeures. Pas un mot n'a filtré sur la localisation des cibles ce 2 avril et pourtant, c’est une première depuis que Vladimir Poutine a envoyé ses soldats en Ukraine. Il s’agit de deux villes voisines de 20 kilomètres – Ielabouga et Nijnekamsk – et surtout, visées à 1 500 kilomètres des frontières ukrainiennes.

Jamais le territoire russe n’avait été touché aussi loin dans la profondeur. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a simplement assuré à la mi-journée que « l'armée russe s'efforce de minimiser puis d'éliminer complètement la menace » des frappes ukrainiennes en Russie.

À lire aussiUkraine: un responsable local de l'occupation russe tué dans l'explosion d'une voiture piégée


Lire la suite sur RFI