Un Français soupçonné d'espionnage arrêté en Russie

Un Français a été interpellé par les autorités russes. Il est soupçonné d'espionnage en rapport avec les activités militaires de la Russie, ont affirmé jeudi des enquêteurs russes. Ces accusations sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison en Russie. Emmanuel Macron a confirmé qu'il s'agissait d'un Français travaillant pour une ONG Suisse.

La Russie a arrêté un ressortissant français soupçonné de collecte d'informations sur les activités militaires russes, ont déclaré les enquêteurs russes, jeudi 6 juin, confirmant des informations rapportées par l'agence de presse russe Tass. Lors d'un entretien télévisé, le président Emmanuel Macron a confirmé qu'il s'agissait d'un Français travaillant pour une ONG suisse, sans donner plus de détails.

Selon le Comité d'enquête russe, qui s'occupe des crimes graves, l'homme se serait rendu à plusieurs reprises en Russie pendant plusieurs années et aurait rencontré des citoyens russes.

L'homme est accusé d'avoir violé une loi sur les "agents étrangers" qui sont impliqués dans la "collecte ciblée d'informations dans le domaine des activités militaires (et) militaro-techniques de la Fédération de Russie".

"De telles informations, si elles sont obtenues par des sources étrangères, peuvent être utilisées contre la sécurité de l'État", a déclaré la commission d'enquête.

Ces accusations sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison en Russie. Reuters n'a pas été en mesure de contacter le ministère français des Affaires étrangères pour un commentaire.

Avec Reuters


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Les JO de Paris pris pour cible par des réseaux pro-russes
JO de Paris : Microsoft pointe une campagne russe d'infox, Moscou dénonce une "calomnie"
Russie : le journaliste américain Evan Gershkovich, détenu pour espionnage, est en "bonne santé"