Russie : Alexeï Navalny hospitalisé, les relations se tendent entre l'UE et Moscou

·1 min de lecture

La Russie a fait hospitaliser lundi l'opposant en grève de la faim, Alexeï Navalny, tout en jugeant son état "satisfaisant" alors que sa santé est devenue une nouvelle source de tensions russo-occidentales. Le militant anti-corruption, qui a cessé de s'alimenter il y a trois semaines, a été transféré dans une unité carcérale hospitalière située dans la même région que le camp où il est emprisonné depuis début mars. "L'état de santé de Alexeï Navalny est jugé satisfaisant", ont assuré les services pénitentiaires, ajoutant qu'il a accepté de prendre "une thérapie vitaminée". Pendant le week-end, ses proches avaient indiqué qu'il risquait la mort à chaque instant.

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Un état de santé jugé "très inquiétant" par l'UE

L'Union européenne continue de mettre la pression sur le Kremlin. Les ministres des affaires étrangères des 27 étaient réunis lundi pour parler du cas d'Alexeï Navalny. Les ministres demandent à ce que l'opposant russe puisse avoir accès à des soins immédiats et à des médecins, sous conditions que ces médecins soient des personnes de confiance. 

Un proche allié de l'opposant, Léonid Volkov, a dénoncé lundi les "mensonges" des services pénitentiaires et estimé qu'il était transféré "dans un camp de concentration et de torture et non à l'hôpital". Au début de la rencontre,  Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne, avait jugé "très inquiétant" son état et jugé les autorités russes "responsables" de sa santé....


Lire la suite sur Europe1