Russie : Alexeï Navalny fait appel de son arrestation, ses appartements perquisitionnés

·1 min de lecture

Jeudi, la justice russe doit examiner l’appel formulé par d’Alexeï Navalny qui conteste son arrestation survenue le 17 janvier à Moscou, lors de sa descente d’avion. Peu de chances que l’issue lui soit favorable tant les autorités semblent décidées à museler l’activiste et son mouvement anti-corruption. Mercredi après-midi, deux appartements de Moscou où se trouvaient sa femme et son frère ainsi que les locaux de son organisation ont été perquisitionnés.

3.500 personnes interpellées samedi

Le week-end dernier, ce sont 3.500 de ses partisans qui ont été interpellés, alors que dans plusieurs villes du pays des dizaines de milliers de personnes étaient descendues dans la rue pour réclamer sa libération et protester contre le régime de Vladimir Poutine. Le gendarme des télécoms russe a en outre indiqué mercredi que les principaux réseaux sociaux (Facebook, YouTube, VKontakte…) allaient être sanctionnés pour avoir incité des mineurs à avoir manifesté.

Lire aussi - L'argent, point faible de Vladimir Poutine et angle d'attaque d'Alexeï Navalny

Malgré cette répression, l’équipe de l’avocat de 44 ans a appelé à un nouveau rassemblement ce dimanche devant la Loubianka, le siège des services de sécurité (FSB) à Moscou, ainsi que sur une place de la capitale. En août, Alexeï Navalny, victime d’un empoisonnement au Novitchok, puissant agent neurotoxique, avait été transféré dans le coma à Berlin où il a passé cinq mois en convalescence.


Retrouvez cet article sur LeJDD