Russie : Alexeï Navalny est dans un état de santé inquiétant

Vladimir Poutine évite toujours de prononcer le nom d’Alexeï Navalny, ce qui devrait être le cas dans son discours annuel, qu’il doit prononcer devant le Parlement, mercredi 21 avril. Mais le président de la Russie pourrait donner des indications sur le sort de l’opposant. Selon ses proches, c’est sa vie qui est en jeu. Alexeï Navalny a commencé une grève de la faim le 31 mars en prison. Ses avocats l’ont vu mardi 20 avril et décrivent un homme affaibli : il a du mal à s’asseoir, à parler. A Moscou, une manifestation doit avoir lieu en guise de soutien, elle doit commencer à 19 heures, en plein centre-ville. Pression maximum Des barrières ont été installées par les autorités, car cette manifestation n’a pas été autorisée. Le pouvoir exerce une pression maximum pour éviter que les Russes ne descendent dans la rue. Il y a eu lundi des arrestations, des perquisitions. Depuis le début de l’année, plusieurs personnes ont été condamnées parce qu’elles avaient incité à aller manifester. Également, deux organisations d’Alexeï Navalny pourraient être classées comme organisations extrémistes par le pouvoir, explique la journaliste de France Télévisions, Luc Lacroix, depuis Moscou.