La Russie affirme être prête à exporter ses céréales

L'« opération spéciale », comme la qualifie le Kremlin, lancée le 24 février, a paralysé les exportations de céréales de l'Ukraine -acteur majeur de ce secteur - et provoqué une flambée des prix des céréales et des engrais. De son côté, la Russie, qui s'apprête à faire une récolte record de blé, affirme que les ports de Berdiansk et surtout de Marioupol sont prêts à accueillir tous les navires transportant des céréales.

Avec notre envoyée spéciale à Marioupol, Anissa El Jabri

Sur la route qui longe la côte de la mer d’Azov, d’un côté des arbres qui ne sont plus coupés et entretenus, leurs vastes branches feuillues forment un rideau de verdure devant les façades d’immeubles abîmés ou détruits et de l’autre, la mer et sur la plage des baigneurs.

Les dernières mines dans les vagues ont été détruites ce dimanche 12 juin et le port, dont les grues immenses sont encore peintes au bleu et jaune de l'Ukraine, est lui presque totalement opérationnel, disent les autorités. Il ne manque encore que le raccordement de l'eau et l'électricité, mais les premiers bateaux sont déjà partis direction la Russie et peut-être bientôt d’autres pays.

À lire: Céréales: des ONG s’alarment de la spéculation et de la réaction productiviste des autorités européennes

Acheter à des prix plus élevés


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles