Publicité

La Russie accuse les États-Unis d’avoir ordonné à l’Ukraine de lancer l’attaque de drones

L’attaque présumée de drones contre le Kremlin a ravivé les tensions entre la Russie et les États-Unis. Ce jeudi, la présidence russe a accusé Washington d’avoir commandité la tentative d’« attentat contre la vie du président » Vladimir Poutine, menée par l’Ukraine. « Les efforts de Kiev et de Washington pour nier toute responsabilité (dans l'attaque présumée) sont totalement ridicules. Les décisions concernant de telles attaques ne sont pas prises à Kiev, mais à Washington. Kiev ne fait qu'appliquer ce qu'on lui demande », a jugé Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.

Kiev dément toute implication

La veille, Moscou a annoncé avoir abattu deux drones ukrainiens qui visaient le Kremlin et tentaient d’assassiner le président russe. Mais Kiev a rapidement nié son implication dans cet assaut présumé. « Nous n'avons pas attaqué Poutine. Nous le laissons au tribunal. Nous combattons sur notre territoire, nous défendons nos villages et nos villes », a assuré le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d'une conférence de presse à Helsinki, assurant ne pas avoir « suffisamment d'armes pour ça ».

À lire aussi Attaque de drones contre le Kremlin : « Les Ukrainiens n’ont aucun intérêt à tuer Vladimir Poutine »


Les États-Unis ont de leur côté indiqué mercredi prendre avec « beaucoup de précautions » les affirmations de la Russie. « J'ai vu les informations. Je ne peux pas les valider, on ne sait pas. Je prendrais tout ce qui sort du Kremlin avec beaucoup de précautions...


Lire la suite sur LeJDD