Russie : 21 000 tonnes de diesel échappées d'une centrale déversées dans la nature

Plus de dix jours après la catastrophe, l'eau est toujours teintée de rouge. C'est le rouge des 21 000 tonnes de diesel qui se sont échappées d'une centrale en Russie, et se sont déversées dans la nature, dont les trois quarts dans des cours d'eau. Des barrages flottants tentent de limiter les dégâts, mais le liquide pompé est tellement concentré que les hommes peuvent l'utiliser dans leur propre machine.

Une des pires pollutions de l'Arctique Le diesel est présent dans la rivière mais aussi dans les marécages tout autour, ce qui rend la dépollution particulièrement difficile. La fuite est venue d'une des cuves de la centrale thermique. C'est l'une des pires pollutions qui se sont produites dans l'Arctique. Elle était même visible depuis l'espace. Des animaux en auraient été victimes.