Russie: 17 marins portés disparus après le naufrage d'un bateau de pêche en mer de Barents

·1 min de lecture

En Russie, 17 marins sont toujours portés disparus après le naufrage ce lundi 28 décembre d'un navire de pêche dans la mer de Barents. Deux des 19 membres de l'équipage ont pu être secourus, leur vie n'est pas en danger. Dans cette région arctique où les conditions météorologiques sont extrêmes, les chances de survie des naufragés sont quasiment nulles.

Le navire « Onega » a lancé des signaux de détresse tôt ce matin alors qu'il se trouvait au large de l'archipel de la Nouvelle-Zemble, dans le Grand Nord russe. Selon les autorités, c'est le « givrage » du bateau qui est à l'origine du naufrage.

Couvert de glace, le « Onega » a coulé alors qu'il pêchait en pleine tempête. Sur place, un navire procède aux opérations de recherche, trois autres sont en route pour le rejoindre. Mais l'accès à la zone est très difficile.

Nuit polaire et températures extrêmes

Les équipes de secours sont confrontées à des conditions extrêmes qui empêchent le recours à l’aviation : des températures proches de -30°, des vents violents, le tout en pleine nuit polaire.

Le navire était basé à Mourmansk, le grand port de l'Arctique russe dont est originaire l'essentiel des membres de l'équipage. Seulement deux d'entre eux ont été secourus. Disparus dans une zone particulièrement inhospitalière, les 17 autres n'ont quasiment aucune chance de survie.

Le gouverneur de la région de Mourmansk, Andreï Tchibis, a indiqué qu'une aide serait apportée à leurs familles.