La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaya, l'opposante et veuve d’Alexeï Navalny

La Russie a annoncé mardi 9 juillet avoir émis un mandat d'arrêt contre l'opposante en exil Ioulia Navalnaya, également veuve de l'opposant Alexeï Navalny, mort en prison en février dernier. Cette dernière est accusée de « participation à un groupe extrémiste ». Le tribunal Basmanny de Moscou a aussi ordonné par contumace le placement en détention provisoire de l'opposante.

De notre correspondante à Moscou,

L’annonce est tombée sans crier gare, ce qui est inhabituel : rien ne laissait présager de poursuites. La délibération, elle, n’était même pas inscrite à l’ordre du jour officiel du tribunal. On a appris mardi soir, en même temps que la décision, qu’elle avait été programmée en pleine après-midi ce mardi.

La justice russe reproche à Ioulia Navalnaya de « s’être soustraite à une enquête préliminaire sur son appartenance à une communauté extrémiste ». La veuve de l’opposant Alexeï Navanly est donc condamnée par contumace à deux mois de détention.

Ioulia Navalnaya, qui a quitté la Russie en 2021, ne s’est pas rendue dans le pays depuis la mort de son mari dans sa prison de l’Arctique dans des circonstances troubles, ni pour batailler pour récupérer le corps, ni pour l’enterrement. La veuve de l’opposant avait en revanche juré de reprendre le flambeau de son mari. Elle dénonce régulièrement sur les réseaux sociaux le pouvoir russe et le sort des dissidents en Russie, par exemple.

Les organisations d'Alexeï Navalny ont été classées « extrémistes » et interdites en Russie.


Lire la suite sur RFI