Russie: dans les écoles, vers un retour des cours de «préparation militaire»

AP - Mikhail Klimentyev

En Russie, les ministères russes de la Défense et de l'Éducation annoncent travailler à un projet d'introduction d'une nouvelle matière à l'école : la « préparation militaire de base », à laquelle seraient consacrées au moins 140 heures par an. Une décision qui s'inscrit dans une démarche idéologique de plus en plus envahissante dans les écoles.

La « préparation militaire de base », c'est une vieille histoire, en Russie. Une matière dont l'invention date de 1918 et qui a existé sous différentes formes durant la quasi-totalité de l'époque soviétique.

Quelques heures par semaine où des professeurs spécialisés enseignent aux écoliers les bases de la vie militaire, leur apprennent à marcher au pas, à manipuler une arme à feu, à se servir d'un kit de premiers secours, ou d'un masque à gaz.

La réintroduire, c'est une façon de donner du travail aux dizaines de milliers, voire aux centaines de milliers de futurs vétérans de la guerre en Ukraine.

Mais c'est surtout un marqueur fort de « resoviétisation » de la Russie, nous explique Arnaud Dubien, directeur de l'Observatoire franco-russe, par téléphone.

Évidemment, ça n'est pas très surprenant au vu du contexte, tout d'abord de la guerre en Ukraine, et de façon plus générale, de la resoviétisation des esprits et des pratiques en Russie. Est-ce que ça aboutira ? Ce n'est pas certain. J'attire votre attention sur le fait que le ministère de la Défense, qui proposait de porter la durée du service militaire à deux ans, a vu ses propositions retoquées cette semaine. Mais en tout cas, ça en dit long sur le fond de l'air en Russie.

Malgré les protestations de nombreux parents et professeurs, la loi avait été rapidement adoptée.


Lire la suite sur RFI