Russes et Ukrainiens fêtent Noël, les hostilités se poursuivent

© Mikhail Klimentyev/SPUTNI/SIPA

Les Ukrainiens comme les Russes célébraient samedi la fête du Noël orthodoxe en pleine guerre, alors que les hostilités se poursuivaient sur plusieurs points du front malgré un cessez-le-feu unilatéral décrété par le président Vladimir Poutine. Comme la veille, l'armée russe a assuré son intention de poursuivre la trêve jusqu'à minuit samedi (21H00 GMT), tout en dénonçant des tirs d'artillerie ukrainiens sur ses positions qui se poursuivent.

Elle a affirmé avoir repoussé des attaques ou répondu à des tirs ukrainiens dans plusieurs endroits du front, infligeant des pertes à son adversaire.

L'Ukraine met en doute la sincérité de la trêve russe, affirmant qu'il s'agit d'une ruse pour gagner du temps. Washington, Paris, Londres, Berlin et l'UE ont fustigé l'initiative.

Des journalistes présents à Tchassiv Iar, dans l'est de l'Ukraine, ont constaté des bombardements soutenus tout au long de la matinée.

A Bakhmout, l'épicentre des combats situé plus au nord, l'AFP avait déjà entendu vendredi des duels d'artillerie des deux côtés du front, dans les heures qui ont suivi l'instauration du cessez-le-feu unilatéral par la Russie.

Ces tirs étaient toutefois d'intensité moindre par rapport aux journées précédentes.

Selon le Parquet ukrainien, deux personnes ont été tuées et 13 blessées à Bakhmout au cours de la journée de vendredi, dans une ville en grande partie détruite par les combats et où les deux camps sont confrontés à de grandes pertes.

Selon les autorités ukrainiennes, ...


Lire la suite sur ParisMatch