Les Russes divisés face à l'héritage de Mikhaïl Gorbatchev

La cérémonie d'adieu à Mikhaïl Gorbatchev aura lieu samedi à la Maison des syndicats à Moscou. L'ancien président de l'URSS sera enterré au cimetière de Novodevichy aux côtés de sa femme.

Si les hommages pleuvent à l'étranger, le dernier dirigeant de l'Union soviétique divise l'opinion en Russie. Certains louent ses réformes démocratiques, d'autres, l'accusent d'être le fossoyeur d'une grande puissance.

"Il a fait pour le pays ce qu'il pouvait faire et ce qu'il devait faire", estime cette femme.

"Le fait qu'il ait détruit l'Union soviétique efface tout ce qui peut être en sa faveur. Il y a une sorte de ressentiment à son égard du fait que nous ne sommes plus l'URSS, que nous ne sommes plus ensemble, nous sommes divisés, nous sommes loin les uns des autres", dit cette autre.

"Il a fait beaucoup pour le pays mais il a aussi fait beaucoup d'erreurs", réagit cet homme.

"Pour la Russie, je pense qu'il était un personnage vraiment important. C'est grâce à lui que la Russie est apparue. Je pense donc que c'est une grande perte", estime cette femme.

Mikhaïl Gorbatchev a tenté de réformer l'URSS pour la sauver, mais il n'a pu empêcher son effondrement en 1991. Un traumatisme pour beaucoup de Russes.

Selon un sondage réalisé à l'occasion de son 90ème anniversaire, environ la moitié des Russes pensent qu'il a fait plus de mal que de bien. Plus de 20 % le considèrent même comme un criminel.