Rupture d’un glacier en Inde : des chercheurs ont reconstitué ce qu'il s'est passé

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

Ce dimanche 7 février 2021, la province indienne d’Uttarakhand a été le théâtre d’un drame. Une vallée de l’Himalaya a été dévastée par une inondation soudaine. Selon les autorités, c’est en fin de matinée qu’un torrent d’eau, de glace et de débris a d’abord détruit le petit ouvrage hydraulique de Rishinanga, puis le barrage plus important de Tapovan Vishnugad, cinq kilomètres plus bas. Dans le village de Raini, les ponts, les routes et les maisons ont été balayés avant même que l’alerte ait pu être donnée. Les victimes se compteront probablement par dizaines.

Et alors que les secours sont toujours au travail pour tenter de sauver des personnes bloquées ou disparues, la question du comment se pose déjà. La première hypothèse avancée a été celle d’une crue de débordement d’un lac glaciaire. Pour comprendre, il faut savoir qu’il existe des milliers de lacs glaciaires dans le monde. Ces lacs se forment derrière des barrages naturels créés par des débris collectés à l’avant des glaciers puis laissés sur place lors du retrait des fronts glaciaires. Ils se forment donc notamment en réponse à un réchauffement climatique. Or lorsqu’un tel barrage naturel se brise, le lac glaciaire qu’il retenait peut provoquer des crues catastrophiques.

La crue de lac glaciaire serait à écarter

Mais Dave Petley, chercheur à l’université de Sheffield (Royaume-Uni), a une autre explication. Qu’il a construite notamment à partir d’images satellites et en partageant avec d’autres experts sur Twitter. Il la détaille dans un billet publié sur le blog de l’American Geophysical Union (AGU).

Selon lui, ce matin du 7...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura