Rupture de contrat, plus de partenaires... Pourtant médaillée d'or aux J.O, la boxeuse Estelle Mossely a été blacklistée pour être tombée enceinte

Rupture de contrat, plus de partenaires... Pourtant médaillée d'or aux J.O, la boxeuse Estelle Mossely a été blacklistée pour être tombée enceinte - BestImage
Rupture de contrat, plus de partenaires... Pourtant médaillée d'or aux J.O, la boxeuse Estelle Mossely a été blacklistée pour être tombée enceinte - BestImage

Concilier grossesse et vie pro, c'est possible... sur le papier. Car les principales concernées souffrent trop souvent de discriminations qui mettent sévèrement à mal leur travail. La preuve avec le témoignage de la boxeuse Estelle Mossely, qui a poussé un vrai coup de gueule...

La vie des sportives pro n'a rien d'un conte de fées. La boxeuse poids légers Estelle Mossely peut largement en témoigner. Cette championne née (notamment médaillée d'or aux JO en 2016) a vu son monde s'écrouler au lendemain de sa deuxième grossesse. C'était en 2019. Son premier enfant, né deux ans plus tôt, n'avait pas chamboulé sa vie. Ce ne sera malheureusement pas le cas cette fois-ci.

>> Estelle Mossely annonce être enceinte de Tony Yoka... mais aussi leur rupture <<

La sportive le raconte sur la chaîne YouTube du journaliste Mathieu Jabaud : "Quand je suis tombée enceinte pour la deuxième fois, mon contrat télévision a été coupé, j'ai perdu un partenaire. Niveau professionnel, ça a impacté". Alors que deux ans plus tôt, elle avait signé pour une chaîne de télé et était passée pro... Une chute qu'ont vécues trop de championnes hélas...

La lutte contre les discriminations sexistes est un sport de combat

Les exemples abondent. En 2020, la championne nationale américaine du 800 mètres Alysia Montaño avait par exemple dénoncé le choix d'un sponsor, et pas des moindres : Nike. La marque avait effectivement décidé de suspendre purement et simplement son contrat lors de sa grossesse. En 2019, Allyson Felix, sextuple championne olympique, dénonçait elle aussi les méthodes de Nike (encore), son sponsor : lors de sa grossesse, la marque ne l'avait pas "virée"... mais aurait réduit ses rémunérations de...

Lire la suite


À lire aussi

"Ils préparent quelque chose derrière mon dos" : les One Direction bientôt de retour ? Niall Horan nous donne des infos (interview)
"Elle s'agenouille et frotte son sexe sans arrêt" : Aya Nakamura fracassée par une célèbre chanteuse française et c'est violent
"C'est un enfer ce que vous vivez" : Stéphane Plaza choqué par cet appartement insalubre dans lequel vit un couple