Runes, apocalypse, Covid-19 : l’actu des sciences en ultrabrèves

JAVAD PARSA/NTB/AFP

Au sommaire des ultrabrèves du 25 janvier 2023 : la plus ancienne pierre runique découverte en Norvège, l’horloge de l’apocalypse indique minuit moins 90 secondes et le sous-variant XBB du coronavirus s’impose de plus en plus mais est aussi dangereux que les autres.

L'actualité scientifique du 25 janvier 2023 c'est :

En archéologie : Découverte de la plus ancienne pierre gravée de runes : "C'est un tout nouvel aperçu de l'histoire de l'écriture runique".

  • Une équipe d’archéologues auraient découvert la plus ancienne pierre runique datable au monde lors de la construction d’une voie de chemin de fer en Norvège.

  • Cet objet antique a été trouvé dans une tombe datant de l’âge de fer et pourrait avoir été gravé entre l’an un et l’an 250 après J-C.

  • Les inscriptions retrouvées sur cette pierre avance de près de 200 ans l’apparition de l’écriture runique.

En nature et environnement : L'horloge de l'apocalypse jamais aussi proche de minuit, l'heure de la fin des temps.

  • L’horloge de l’apocalypse indique minuit moins 90 secondes sur son cadran.

  • L’humanité n’a jamais été aussi proche d’un cataclysme planétaire selon ce projet commencé en 1947 et géré par le “Bulletin of the Atomic Scientists”.

  • Depuis 2020 celle-ci a été avancée de 10 secondes et après la Seconde Guerre mondiale, l’horloge pointait minuit moins 7 minutes.

En santé : Covid-19 : XBB et ses descendants ne seraient pas plus virulents que les autres sous-variants d’Omicron.

  • Les sous-variants XBB prennent de plus en plus de place dans la famille des coronavirus, ce sont les variants les plus contagieux du coronavirus.

  • XBB est majoritaire dans plusieurs pays asiatiques et son descendant XBB 1.5 se développe de plus en plus aux Etats-Unis.

  • Bien que XBB résiste mieux aux anticorps, celui-ci présente autant de risques de formes graves que ses congénères.

En paléontologie : Des primates au cercle polaire il y a 52 millions d'années.

  • Des squelettes de primatomorphes ont été découverts sur l'île d’Ellesmere au Nunavut, le plus septentrionale des territoires canadiens.

  • Ces fossiles appartiennent aux espèces Ignacius dawsonae et Ignacius mckennai, qui ont vécu durant l’éocène il y a 52 millions d’années.

  • L'étude de ces proches parents des primates, ayant vécu dans des condition[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi