Rugby : le variant anglais fait peser une menace sur le Tournoi des Six-Nations

·1 min de lecture

Ce n'est sans doute pas une priorité du gouvernement au vu de la période actuelle, mais il va falloir trancher ! L'épineux cas du Tournoi des Six-Nations sera abordé en conseil de défense, mercredi matin, à moins de deux semaines du début de la compétition. Avec une question toute simple : doit-on autoriser le XV de France à jouer le Tournoi, alors que le variant anglais du coronavirus continue de faire des ravages en Grande-Bretagne ?

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 27 janvier

Après un premier match en Italie le 6 février, la France doit aller en Irlande mi-février. Elle est censée se déplacer en Angleterre mi-mars et recevoir le pays de Galles un peu plus tard. Tout cela ne rassure guère au ministère des Sports, car dans ces nations, le variant anglais circule beaucoup.

Des conséquences économiques et sportives

Et la crainte, c'est que le XV de France devienne une sorte de passerelle, de cheval de Troie, qui permettrait au variant anglais de se développer encore plus vite en France. Mais évidemment, interdire de déplacement les Bleus ou bien refuser d'accueillir leurs adversaires aurait de terribles conséquences pour le rugby, d'abord économique. La Fédération française de rugby se priverait ainsi des 17 millions d'euros de primes de participation au Tournoi.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Quelle place pour le télétravail après le coronavirus ?

> Les adolescents sont-ils des vecteurs de contamination ?

> Les conseils d'un psychothé...


Lire la suite sur Europe1