Rugby: Toulouse règne sur l'Europe

·2 min de lecture

Le Stade toulousain a décroché un cinquième trophée inédit en Coupe d'Europe au terme d'un choc 100% français face à La Rochelle (22-17).

Toulouse empereur de son continent! Le club français le plus titré a décroché un cinquième trophée inédit en Coupe d'Europe au terme d'un choc 100% français face à La Rochelle longtemps indécis, samedi à Twickenham, fief du rugby anglais.

En l'emportant 22-17 devant quelque 10.000 spectateurs, dans le temple du XV de la Rose, le Stade toulousain a écrit une nouvelle page de son histoire, onze ans après son précédent sacre dans la compétition. Le dernier sacre français dans l'épreuve datait lui de 2015 avec le triplé de Toulon.

Il a fallu attendre l'heure de jeu pour que la balance penche du côté toulousain grâce à un essai inscrit par le centre argentin Juan Cruz Mallia. L'ouvreur Romain Ntamack, devenu comme son père Emile, champion d'Europe, a aussi pesé dans la rencontre. Dans la construction de l'essai décisif, le N.10 du XV de France a été aussi impeccable devant les perches (17 points).

Déjà lauréats en 1996, 2003, 2005 et 2010, les Toulousains partageaient jusqu'ici le record avec la province irlandaise du Leinster. Les voici désormais au sommet de l'Europe au terme d'une partie longtemps fermée et pas sans casse sur le terrain.

Pour leur première finale à ce niveau, les Rochelais ont imposé un rude combat avec leur paquet d'avants XXL. Mais ils ont aussi offert, malgré eux, un avantage aux Toulousains à l'approche de la demi-heure de jeu avec le carton rouge infligé à Levani Botia. Le centre fidjien s'est rendu coupable d'un virulent plaquage avec l'épaule sur le menton de l'arrière Maxime Médard, seul rescapé de la finale de 2010.

En infériorité numérique, les Jaune et Noir ont néanmoins réussi à quitter la pause avec l'avantage au score (9-12) grâce à la botte de l'ouvreur Ihaia West. Mais le N.10(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles