Rugby - CE - La Rochelle écrase Bath et se rapproche des huitièmes de finale de Coupe d'Europe

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Larges vainqueurs de Bath malgré un relâchement en fin de match (39-21), les Rochelais ont fait un grand pas vers la qualification pour les huitièmes de finale de Coupe d'Europe ce samedi, lors de la 3e journée. Le match : 39-21 Un mois après son succès étriqué contre Glasgow (20-13), le Stade Rochelais a moins tremblé dans le brouillard de Marcel-Deflandre face à Bath. Les Maritimes ont pis très tôt leurs adversaires à la gorge pour s'assurer un succès bonifié et faire un grand pas vers la qualification en huitièmes de finale. Jonathan Danty (18e) puis Rémi Picquette (24e) ont validé la domination des Rochelais, bien aidés par la réussite au pied de leur ouvreur Pierre Popelin (6/7), en grande forme samedi. Les joueurs de Ronan O'Gara menaient ainsi largement à la pause (20-0), malgré un long temps fort anglais dans les dix dernières minutes de la première période. lire aussi Le film de La Rochelle - Bath Les Rochelais ont appuyé sur l'accélérateur dès la reprise. Picquette s'est offert un doublé en force (44e), avant que Dillyn Leyds n'inscrive l'essai du bonus offensif en bout de ligne (52e). Son compatriote sud-africain Raymond Rhule a lui aussi plongé dans l'en-but quelques instants plus tard, après un joli mouvement de Brice Dulin, pour porter le score à un épatant 39-0. Puis La Rochelle a largement relâché la pression. Résultat, les Anglais en ont profité pour inscrire trois essais en l'espace de six minutes, par Johannes Jonker (58e), Joe Simpson (61e) et Ruaridh McConnochie (64e). Un relâchement qui ne ravira sûrement pas le manager O'Gara mais qui n'a eu, fort heureusement pour les Maritimes, aucune conséquence sur l'issue du match. 14 Pour la première titularisation de sa carrière en Coupe d'Europe, l'ouvreur rochelais Pierre Popelin a inscrit 14 des 39 points de son équipe (tous au pied). lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 Le joueur : Alldritt en fer de lance Désigné homme du match, Grégory Alldritt a montré la voie à ses coéquipiers samedi à Marcel-Deflandre. Dans son style habituel, le troisième-ligne centre international a gagné de nombreux mètres avec le ballon (70, plus qu'aucun autre joueur), et été beaucoup cherché par ses partenaires. Alldritt aurait même pu s'offrir un essai de classe à la demi-heure de jeu. Bien servi par son ami Pierre Bourgarit, il a pris l'intervalle et résisté à quatre défenseurs anglais pour s'écouler dans l'en-but trente mètres plus loin. Mais le troisième-ligne Josh Bayliss et l'arrière Ruaridh McConnochie ont réussi à placer leurs mains sous le ballon pour empêcher le numéro 8 des Bleus d'aplatir.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles