Rugby : La pratique professionnelle peut entraîner des modifications de la structure cérébrale

·2 min de lecture

SANTE - Une étude a suivi 44 joueurs entre juillet 2017 et septembre 2019

La pratique professionnelle du rugby est susceptible d’entraîner des modifications de la structure cérébrale. Cela fait suite à une étude de l’Imperial College, qui a suivi 44 joueurs entre juillet 2017 et septembre 2019, dont 21 avaient subi une blessure légère à la tête en jouant, selon un communiqué.

Ces 41 hommes et trois femmes ont tous passé une IRM, et environ la moitié d’entre deux se sont soumis à un deuxième scan un an plus tard. Ils ont été comparés à des sportifs n’évoluant pas dans des sports de contacts et des personnes qui ne sont pas des athlètes. Les résultats montrent que 23 % des joueurs – qu’ils aient ou pas été blessés à la tête – présentaient des anomalies des axones (prolongements des neurones), causant des microhémorragies. A ces anomalies de la substance blanche du cerveau, qui permet la connexion entre les neurones, s’ajoutent aussi des « changements anormaux » du volume de cette substance.

Sensibilisation autour des commotions cérébrales

« Ce qui n’est pas clair, à ce stade, c’est l’impact clinique à long terme de ces changements. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les conséquences à long terme de blessures répétées à la tête durant une carrière dans le rugby », a indiqué l’auteur principal de l’étude, David Sharp.

La question des chocs et blessures (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Ce si violent rugby (3/5): «On a trop insisté sur la notion de gladiateur», comment les formateurs essaient de favoriser le jeu chez les plus jeunes
Ce si violent rugby (5/5) : «Un projet basé sur la vitesse», l’espoir vient-il de nos champions du monde -20 ans?
Ce si violent rugby (1/5): «Un examen de conscience», les commentateurs ont-ils été complices du bourrinage à tout prix?
Ce si violent rugby (4/5): Retraites anticipées, affaire Cudmore… Les rugbymen ont-ils eux-mêmes pris conscience du danger des commotions?
Ce si violent rugby (2/5): «Notre armure, c'est notre corps», le ballon ovale a-t-il un rapport malsain avec la muscu?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles