Rugby: "J'avais le plein soutien du groupe", déclare le sélectionneur congédié des Wallabies

Congédié lundi par la fédération australienne pour ses résultats jugés insuffisants, l'ancien sélectionneur néo-zélandais des Wallabies Dave Rennie a déclaré mercredi qu'il avait "le plein soutien du groupe et du staff".

"Je pars en sachant que j'avais le plein soutien du groupe et du staff", a dit Rennie, dans son premier commentaire depuis l'annonce de son remplacement par l'Australien Eddie Jones, lui-même récemment remercié de son poste de sélectionneur de l'Angleterre.

"Le soutien a été immense et très apprécié avec les plus de 500 messages que j'ai reçus", a remercié le Néo-Zélandais. "J'ai adoré le temps passé avec cette équipe. Ce sont de jeunes joueurs incroyables qui veulent apprendre et sont préparés à travailler dur", a-t-il ajouté.

Nommé sélectionneur des Wallabies en 2019, Rennie, 59 ans, a connu une année 2022 décevante, avec seulement cinq victoires en 14 matches, enregistrant notamment une défaite historique en Argentine (48-17) en Rugby Championship l'été dernier.

Rennie, qui pourrait partir entraîner les Kobelco Kobe Steelers au sein de la Top League japonaise, n'a fait aucun commentaire sur son futur, se contentant de se dire "déçu ne pas pouvoir poursuivre son contrat comme c'était prévu".

Celui de son remplaçant Eddie Jones, qui a déjà occupé le poste de sélectionneur de l'Australie entre 2001 et 2005 avec à la clé une finale de Coupe du monde en 2003 (défaite contre l'Angleterre), devrait le mener jusqu'à la Coupe du monde 2027.

"Pour être honnête, je ne pensais pas vraiment avoir la chance d'entraîner l'Australie à nouveau. La première fois en 2005 cela avait été difficile", a déclaré Jones à la presse mardi.

"J'ai gagné une finale de Coupe du monde (comme consultant avec l'Afrique du Sud en 2007) et perdu une autre (en 2019 avec l'Angleterre contre les Springboks), et à présent j'ai la chance d'entraîner l'équipe de mon pays. Cela rend humble", a-t-il ajouté, avant de saluer le travail de son prédécesseur.

"Cette équipe n'est pas loin du but. Dave Rennie a fait un excellent travail dans des circonstances difficiles, car ils ont probablement été plus gêné par le Covid que beaucoup de pays", a-t-il noté.

Jones, bientôt 63 ans, qui a connu des résultats mitigés en tant que sélectionneur de l'Angleterre, a déclaré vouloir "retourner à ce jeu australien plus offensif, avec une défense plus agressive", ajoutant vouloir mettre l'accent sur la préparation physique des joueurs.

mp/ssy/obo/gk