Ruffin, Macron et les salariés d'Ecopla : ce qu'il y a vraiment derrière le faux scoop de Juan Branco

D'après l'essayiste Juan Branco, les face-à-face entre François Ruffin et Emmanuel Macron ne seraient que des coups montés au détriment des salariés.

Fidèle à son intarissable faconde, Juan Branco se fait solennel en tweetant, ce mardi 26 novembre : l'auteur de l'essaiCrépuscule annonce cette fois tenir une "exclu", qui montrerait "comment [François Ruffin] et Emmanuel Macron ont mis en scène leur rivalité, utilisant les ouvriers pour propulser leur notoriété". Le jeune avocat ajoute, dramatique, en diffusant un premier extrait sonore de la séquence en question : "J'ai tremblé en entendant leurs propos. Et les mensonges de Ruffin pour se justifier". Il parle de "dégoût", de "pitié". Puis partage une vidéo plus longue, avec plus de contexte : 12 septembre 2016, tour Montparnasse à Paris, Emmanuel Macron (qui vient de démissionner du ministère de l'Economie) et François Ruffin (qui n'est alors pas officiellement entré en politique) se font face au QG du futur candidat à la présidentielle. Ils abordent le cas d'Ecopla, une entreprise de moules en aluminium menacée de fermeture, dont une vingtaine de salariés se sont rendus dans la capitale pour "plaider leur cause". La vidéo mise en ligne par Juan Branco affirme que les salariés d'Ecopla, à qui Ruffin a conseillé de négocier avec Emmanuel Macron, "vont se faire manipuler entre les mains de ces deux politiciens".

Lire la suite