Ruffin fait son "Yann Barthès" avec les ministres et leurs voitures en pleine canicule

Anthony Berthelier
François Ruffin

“On sera au moins d’accord là dessus.” Il n’y a guère que Jean-Michel Blanquer à avoir répondu à François Ruffin dans la cour de l’Assemblée nationale. Le “député-reporter” a interpellé plusieurs ministres ce mercredi 26 juin à l’issue des questions au gouvernement sur leur usage de la voiture en pleine canicule. Avant de poster les images sur les réseaux sociaux, comme vous pouvez le voir ci-dessous. 

L’élu de la Somme s’est ainsi adressé à la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, au ministre de la Culture Franck Riester, au secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement Marc Fesneau et, donc, au ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. Avec toujours cette même question: “Qu’est ce que vous en pensez du fait qu’un jour de canicule comme ça, les ministres viennent en voiture alors que leurs bureaux se trouvent à quelques centaines de mètres de l’Assemblée nationale?”

Dans cette séquence de plus trois minutes, on peut ainsi voir des membres du gouvernement ennuyés par les questions de François Ruffin, le tout entrecoupé par les extraits de discours du ministre de la Transition écologique sur le réchauffement climatique. “Comme vous le savez, nous ne voulons pas nous en tenir à des chartes ou à des proclamations générales mais bien à une action et une mobilisation générale”, lançait ainsi François de Rugy au même moment -ou presque- au Palais Bourbon.

“Ce n’est pas la peine de faire de la démagogie”

Un contraste que le député veut ainsi mettre en lumière en montrant juste après des images de moteurs de voitures qui tournent sous les chaleurs écrasantes. 

Il en profite également pour rappeler que le ministère de la Transition écologique se situe à...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser  :