Ruffin, Autain, Garrido... Les insoumis recalés de la nouvelle direction du parti en meeting le 16 février

François Ruffin et Alexis Corbière le 10 décembre 2019 à l'Assemblée nationale  - DOMINIQUE FAGET/AFP
François Ruffin et Alexis Corbière le 10 décembre 2019 à l'Assemblée nationale - DOMINIQUE FAGET/AFP

Une sorte de réunion des frondeurs insoumis. François Ruffin, Clémentine Autain, Éric Coquerel, Alexis Corbière et Raquel Garrido organiseront un meeting commun le 16 février prochain, comme l'a révélé Le Parisien. Il se tiendra dans la circonscription de cette dernière à 19 heures à la Bourse départementale du travail à Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Officiellement, le sujet à l'ordre du jour est la réforme des retraites que l'exécutif dévoilera aux Français le 10 janvier prochain, avant une présentation en Conseil des ministres le 23 janvier. Ce projet de loi devrait consister notamment à reporter l'âge légal de départ à la retraite à 64 ou 65 ans, contre 62 ans actuellement.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Dream team"

Néanmoins, en dehors de leur opposition à la réforme des retraites, les cinq invités - qui seront également accompagnés de la députée européenne Leïla Chaibi - partagent un autre point en commun: ils n'ont pas été retenus dans la nouvelle direction de LFI à la tête de laquelle Manuel Bompard a été officiellement nommé ce jeudi, comme cela était annoncé depuis quelques jours.

La plupart des recalés ont fait savoir sans ambages leur mécontentement. Clémentine Autain, par exemple, a dénoncé dans les colonnes de Libération un "repli" et un "verrouillage", "assumés de façon brutale". Dans le parti, cette crise est venue s'ajouter à une autre, qui paralyse LFI depuis des mois: l'affaire Quatennens, du nom du député du Nord, condamné à 4 mois de prison avec sursis après avoir giflé son épouse et dont le retour alimente les débats en interne.

Dans un tweet confirmant l'organisation prochaine du meeting, Raquel Garrido a souligné la qualité des "brillantes oratrices et orateurs" invités, évoquant une "dream team". Autant un compliment pour les concernés qu'un message à la nouvelle direction.

Article original publié sur BFMTV.com