"Dans ma rue" : les viticulteurs divisés pour le second tour

France 2
Gel de printemps : les vignerons s'attendent à des récoltes historiquement basses

Dans le vignoble du Pouilly Fumé, dans la Nièvre, Marine Le Pen est arrivée en tête du premier tour, avec plus de 27% des suffrages. Cet ouvrier viticole est en colère : "Le 15 du mois, on n’a plus rien, on n’a plus de thune. Avant on vivait bien quand on était en franc, on n’avait pas de problème d’argent". Il est séduit par le programme de Marine Le Pen, notamment par sa proposition de quitter l’Europe.

"Les extrêmes n’ont jamais apporté de solutions"

Le patron au contraire à peur de tour perdre, sur les 200 000 bouteilles que produisent

ses vignes chaque année, la moitié par à l’exportation. "Moi je vends partout dans le monde, et tous mes clients sont effrayés par ce qui se passe France aujourd’hui. Je pense que si on boycotte les produits étrangers, les autres vont boycotter nos produits aussi", redoute-t-il. Alors il votera Emmanuel Macron. "Pour moi, la solution n’est pas dans les extrêmes, regardez dans les livres d’histoire, ils n’ont jamais apporté de solutions", prévient-il.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : le FN entrave la liberté de la presse, accusent 28 sociétés de journalistes
Les Informés. "On a surtout dit que Marine Le Pen a accéléré sa campagne pour insister sur la lenteur du démarrage de celle d’Emmanuel Macron"
Olivier Rouquan, politologue : la dynamique du Front National est "fondée sur la désignation d'un autre qui vaut ennemi"
Notre-Dame-des-Landes : Bruxelles classe la procédure d'infraction contre la France
L'Instant politique - Marine Le Pen à la pêche, Emmanuel Macron en banlieue

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages